Poursuite post BAC+2

Les évolutions du secteur 

Les bouleversements liés à la généralisation des technologies numériques présentes à chaque étape de la chaîne audiovisuelle impactent le processus de création et l’organisation du travail. Les problématiques informatiques nécessitent de revoir tout le processus de la chaîne de production et de diffusion. Comme tout est dématérialisé, il existe des enjeux de qualité sur la captation, la sauvegarde, la sécurisation des informations, la transmission et la postproduction. Par contre il devient extrêmement important de pouvoir proposer des indicateurs qui permettent de diffuser les contenus dans le cadre de la VOD ou de l’internet et la connaissance des marqueurs de type XML devient incontournable. Dans le futur immédiat, la transmission se fera directement par les flux numériques au travers des réseaux publics et tous les transferts vidéo, entre la camera et le poste de montage se feront en numérique. À l’avenir le montage pourra se faire à distance avec des données distribuées (Cloud). L’externalisation du stockage et du calcul sera une réalité. 

Il existe des nouveaux métiers comme « data manager » pour assurer les opérations de sécurisation, de sauvegarde, d’archivage, et vérifier toutes les procédures de sécurité. Pour préparer les techniciens à ces métiers, il est nécessaire d’aborder en formation la gestion de l’informatique et des réseaux. Cette étude doit s’appuyer sur une partie « traitement du signal » nécessaire à la compréhension des tâches de captation et de diffusion et à l’amélioration de la compréhension des principes physiques qui guident l’électronique de la vidéo.

Poursuite BTS Audiovisuel

Les entreprises de l’audiovisuel sont composées à la fois de grandes sociétés nationales et privées et de nombreuses PME/PMI. Leurs personnels techniques sont issus majoritairement du BTS audiovisuel, environ 85% à 90% des techniciens sont titulaires du BTS audiovisuel dans les grandes sociétés, ils accèdent à des fonctions de niveau supérieur (encadrement, professionnalité plus importante). 

Compte tenu des exigences de qualité nécessaires au traitement de l’information pour que les usagers puissent accéder simultanément aux images sur des médias variés (téléviseurs haute définition, Smartphones), les technologies de captation, de diffusion et de trucage convergent toutes vers le numérique. Les moyens de production sont maintenant distribués par un système entièrement numérique, l’information à traiter (image, son) est complètement dématérialisée, son transport et sa diffusion s’appuient sur des structures de réseaux. 

Quel que soit le secteur d’activité, les situations professionnelles sont variées : diversité des productions (fiction, documentaire, reportage d’actualité, habillage, bandes-annonces, clip, captation de spectacle ou d’événement…), diversité des techniques et des moyens mis en oeuvre. Les entreprises souhaitent un décloisonnement des apprentissages pour obtenir davantage de polyvalence des techniciens dans les métiers de l’audiovisuel, améliorer leurs possibilités d’évolution et appréhender les évolutions technologiques qui apparaissent avec les technologies tridimensionnelles (images stéréographiques, son).

Placeholder
Les contraintes de compétitivité conduisent à réduire les équipes et à exiger une polyvalence importante chez les techniciens.